L’Energie : Souffle de vie

L’Energie : Souffle de vie

« Le Qi est le fondement de l’homme. »

(Nan Jing)

L’idéogramme représente des vapeurs s’élevant au-dessus d’une gerbe de céréales qui fermente. Il met en évidence la double nature Yin et Yang de l’Énergie. L’aspect nutritif est symbolisé par les céréales, alors que l’aspect dynamique et subtil est représenté par les vapeurs.

symboleQiD’après la philosophie chinoise ancienne, tout ce qui existe est fondamentalement constitué de Qi. Chaque phénomène, quelle que soit sa forme, est toujours l’expression d’une modalité particulière de l’activité du Qi, qui est le substrat ultime de toute manifestation. Toute chose est le résultat des mouvements et transformations de l’Énergie.

Ainsi le Qi est activité perpétuelle. C’est pourquoi rien n’est figé, tout évolue et se transforme constamment.

Du point de vue du Yin – Yang, le Qi est actif, léger, fonctionnel, appartient au Yang, et s’oppose à une forme d’Énergie plus dense : l’essence Jing, qui représente le pôle Yin, structurel de toute vie. L’Énergie est mobile, monte, descend, s’intériorise et s’extériorise. Tous ces mouvements se complètent, et leur équilibre est la clé de la santé.

L’Énergie de l’homme a deux origines :

Le Qi dit du Ciel Antérieur est reçu des parents avant la naissance, et stocké dans les Reins. C’est la racine héréditaire de la vie.

Le Qi du Ciel Postérieur (à la naissance) est produit à partir des aliments et de l’air, respectivement par la Rate et les Poumons.

Le mélange entre ces sources innées et acquises du Qi s’effectue dans les Poumons. Le Qi ainsi élaboré est ensuite diffusé dans l’ensemble de l’organisme.

L’Énergie a plusieurs fonctions : elle impulse l’activité vitale, réchauffe le corps, assure sa protection contre les climats externes, contrôle la tonicité des tissus, et préside à l’ensemble des transformations métaboliques.

Le Qi dynamise l’activité physiologique

Le Qi stimule (Tui Dong) l’activité des Organes-Entrailles, fait circuler le Sang, déclenche l’activité des méridiens, diffuse et répartit les Liquides Organiques. Il déclenche et maintient constamment l’activité vitale dans l’ensemble de l’organisme.

QI-CONGLorsque le Qi est faible (Qi vide), c’est l’ensemble de la dynamique du vivant qui affecté, et l’on observe des faiblesses fonctionnelles des Organes et des Entrailles, une mauvaise circulation sanguine, une mauvaise répartition des Liquides, de la diarrhée ou de l’oedème, des retards de croissance et un vieillissement précoce.

Le Qi réchauffe l’organisme

Des mouvements du Qi résulte la calorification (Wen Xu) du corps. Sans l’activité du Qi, la température du corps humain ne serait pas maintenue à 37°C. La frilosité, les sensations de membres et extrémités froids témoignent d’une faiblesse du Qi. La chaleur du corps engendre la circulation des Liquides.

Pour le comprendre rappelons-nous que le microcosme humain fonctionne selon les mêmes lois que le macrocosme. Dans la nature, la chaleur du soleil évapore l’eau de la mer et la fait monter vers le ciel où elle s’accumule sous forme de vapeurs. Lorsque le nuage rencontre une zone d’air froid, les vapeurs d’eau se condensent et redescendent vers la terre en pluie.

Dans l’organisme humain, le Feu dynamise l’Eau, et la chaleur engendrée par le Yang Qi est à l’origine de l’allègement (vaporisation) des Liquides et de leurs mouvements ascensionnels. Si les fonctions de vaporisation du Qi sont faibles, les liquides s’accumuleront en bas du corps sous forme d’oedème des membres inférieurs et des chevilles.

Le Qi est responsable de l’immunité

immunitéDe la force du Qi résulte la résistance aux Énergies climatiques externes (Vent, Chaleur, Humidité, Sécheresse, Froid) ainsi que la capacité à les expulser hors du corps quand elles ont commencé à l’envahir. Cette fonction est dévolue à cette partie de l’Énergie appelée Énergie défensive (Wei Xi), qui circule dans la peau et les muscles. Une déficience du Qi induit par conséquent des faiblesses immunitaires, des rhumes fréquents.

La tonicité des tissus dépend de l’abondance du Qi

L’Énergie est responsable du maintien (Gu She) de la tonicité des vaisseaux, de la peau, et des muscles. Ainsi, elle prévient tout échappement anormal du Sang hors des vaisseaux. En effet, lorsque le Qi est faible, les vaisseaux perdent de leur tonicité et, au moindre choc, des hématomes ou des hémorragies apparaissent.

Le maintien de la fermeture des pores de la peau dépend de la force de l’Énergie circulant en superficie. Des transpirations spontanées, par exemple juste avant un évanouissement, témoignent de la faiblesse du Qi.

Grâce au Qi, les muscles maintiennent fermement les organes en place, et les sphincters fonctionnent normalement. En cas de faiblesse du Qi, on observe des spermatorrhées, de l’incontinence, des diarrhées, des avortements spontanés, des ptôses d’organes et des prolapsus.

Le Qi est le moteur de toutes les métabolisations

Toutes les activités internes de l’organisme sont sous-tendues par l’activité de transformation (Qi Hua) du Qi. Le corps humain est un vaste champ de transformations chimiques et énergétiques au sein duquel toutes les Substances Vitales s’alimentent mutuellement : le Jing est transformé en Qi, le Sang en, Liquides Organiques et vice versa, le Sang en Qi, les Liquides Organiques en Qi, le Jing en Sang.

Mais les fonctions de transformation du Qi concernent aussi la production du Qi, du Sang et des Liquides Organiques, la transformation des Liquides Organiques en sueur et urines et la transformation des déchets alimentaires et des liquides viciés en selles et urines. Lorsque l’Énergie est faible, tout le métabolisme est ralenti.